Espionner la force de travail électromagnétique

Récepteurs V.L.F. live, controlleur midi et système de son quadrophonique

Spying the Electromagnetic Workforce (Espionner la force de travail électromagnétique) est la version domestique de Save the Waves. Cette installation, monitore en temps réel les fluctuations des champs électromagnétiques présents dans l'espace d'exposition. Pour y arriver je me suis inspiré des espions qui utilisent les récepteurs d'ondes radio extrêmement basses (Very Low Frequency) afin de repérer les perturbations électriques induites par des microphones, caméras ou autres objets électrifiés.
Le système est composé d'un récepteur VLF, de 2 antennes, d'un microcontrôleur et un mixeur relié par Midi. Le micro-contrôleur agit comme un syntonisateur automatique, il balaie le spectre des basses fréquences. Les 4 haut-parleurs, inspirés d'un technologie des années 50, ont été construits spécifiquement pour le genre de fréquences captées par le système.
De multiples phénomènes influencent les sons émis par l'installation : l'heure de la journée, la puissance du réseau électrique, les technologies présentes dans le lieu, ou encore la météo solaire.

Spying the ZKM Workforce

Spying the ZKM Workforce, 2005
installation sonore live
vue de l'installation au ZKM (Karlsrhue, Allemagne, 2005)

Spying the Electromagnetic Workforce

Spying the Electromagnetic Workforce, 2004
installation sonore live
récepteurs VLF 50 Hz, détail de l'installation à La passerelle (Brest, France, 2004)

Spying the Electromagnetic Workforce

Spying the Electromagnetic Workforce, 2004
installation sonore live
récepteurs VLF, détail de l'installation à La passerelle (Brest, France, 2004)

Spying the Electromagnetic Workforce

Spying the Electromagnetic Workforce, 2004
installation sonore live
vue de l'installation

Spying the Tent Workforce

Spying the Tent Workforce, 2005
installation sonore live
vue de l'installation au Tent Museum (Rotterdam, Pays-Bas, 2005)